Filtrer les avis par

Avis du plus récent au plus ancien

AVIS AUTHENTIFIÉ
Avis sollicité par Custplace

Nous souhaitons apporter la preuve que les avis publiés sur Custplace sont d’authentiques avis de clients UFR histoire, arts et archéologie.

Nous nous assurons ainsi de la fiabilité des avis.

Une fac qui va mieux

La fac du Mirail depuis le confinement va bien mieux (peut être car les groupes politiques extrémiste ont vu leur effectif réduit).
Mais aussi grâce a des enseignants plus jeunes et dynamiques qui donnent envie d'étudier et de progresser.
La licence histoire est génial, certe général les deux premières années mais aussi professionnalisantes d'un point de vu méthodologique.
La fac cherche vraiment à évoluer et c'est ce qu'elle fait dans le bon sens.

Par Mathis il y a 1 mois
Expérience prouvée le 14/09/2022
AVIS AUTHENTIFIÉ
Avis sollicité par Custplace

Nous souhaitons apporter la preuve que les avis publiés sur Custplace sont d’authentiques avis de clients UFR histoire, arts et archéologie.

Nous nous assurons ainsi de la fiabilité des avis.

La licence et le master d'anthropologie sont juste ...

La licence et le master d'anthropologie sont juste géniaux. S'il faut parfois s'accrocher en L1 car de nombreux sujets nous sont présentés, cela est vite rattrapé parle corps professoral tout autant passionnés que passionnants. L'équipe administrative est tout aussi agréable et fait de son mieux pour aider les étudiants et répondre à ses besoins. Si cette discipline vous intéresse, foncez sans hésiter !

Par Future diplômé en anthropologie il y a 2 mois
Expérience prouvée le 06/12/2023

Evitez le master création numérique. La responsable ne gère rien (emploi du temps à la rach, not

Evitez le master création numérique. La responsable ne gère rien (emploi du temps à la rach, notes en retard, aucune réponse aux mails...), il n'y a aucun moyen et les cours professionnalisants sont inexistants. On vous demande de réaliser votre projet, mais si cela ne colle pas avec leur théorie qu'ils rabachent de la L1 au master, votre projet ne passe pas. C'est en gros soit tu suis leurs désirs, soit ils te collent une mauvaise notes au mémoire. Master, finalement assez vieillot et très arbitraire, malgré quelques profs jeunes et enthousiastes. Si tu veux faire de l'art version année 80, tu y vas, mais sinon, moi je suis parti vers une autre formation, vraiment plus technique et où les profs ne m'empêchent pas de réaliser ce que je veux. bref, je déconseille, en plus de la désorganisation totale de la responsable du master et du manque des moyens (sans parler des grèves...).

Par Karim il y a 5 ans
Date d'expérience le 09/02/2019

En tant qu'étudiant de 3ème année au Mirail, je ne peux que vous recommander de fuir cette fac de

En tant qu'étudiant de 3ème année au Mirail, je ne peux que vous recommander de fuir cette fac de m*rde avant d'y mettre les pieds! L'administration est lamentable, c'est un casse-tête pour faire son emploi du temps ou pour suivre tous les cours, de nombreux professeurs n'hésiteront pas à vous descendre tout au long du semestre. Et quand enfin vous sentez que vous allez y arriver, les groupuscules extrémistes politisés de l'université vous mettront des bâtons dans les roues pour anéantir le peu de chances qu'il vous reste de réussir. Un étudiant qui sort diplômé du Mirail est un véritable guerrier, et je pèse mes mots.

Par leroicutane il y a 5 ans
Date d'expérience le 22/01/2019

Pour le master création numérique de Toulouse 2 je vous le déconseille. Je viens d'arrêter en pl

Pour le master création numérique de Toulouse 2 je vous le déconseille. Je viens d'arrêter en pleine année. La responsable est méprisante envers les éléves qui sont traités comme ses chiens. Les emplois du temps arrivent à la dernière minute, on nous demande de réaliser des projets sans moyens et se sont des théoriciens qui vous expliquent comment réaliser vos projets alors qu'eux ne pratiquent plus depuis des années. Les salles sont petites et mal équipées et le matériel est scellé faisant que nous n'y avons pas accès (de tout manière il n'y a presque rien). On vous vend en début d'année que vous sortirez chef de projet mais vous exécutez juste les demandes de la responsable (communication pour son site...). C'est une perte de temps et d'argent et la moitié de la classe s'en va cette année vers d'autres formations. Quand au numérique, il y a très peu de cours de programmation...Bref entre ce qu'il y a sur le papier et les faits, il y a un grand grand écart. A évitez et fuir !!!!!!!!!!

Par KIAN il y a 5 ans
Date d'expérience le 14/03/2018

N'allez pas dans le master création numérique de jean jaurés. On vous promets des cours technique

N'allez pas dans le master création numérique de jean jaurés. On vous promets des cours techniques mais vous ne sortirez jamais programmeur. On vous demande de réaliser des projets mais sans budgets. Les emplois du temps sont livrés le dimanche pour la semaine. L'organisation est chaotique, et on nous demande sans cesse de travailler sur des projets collectifs sans avoir le temps de travailler sur nos propres projets. Désorganisation totale! perte de temps et d'argent, passez votre chemin !

Par lois il y a 6 ans
Date d'expérience le 17/12/2017

Master Création Numérique = que des soucis et des difficultés, sans parler du manque de considér

Master Création Numérique = que des soucis et des difficultés, sans parler du manque de considération de l'équipe pédagogique et de l'irrespect total dont font preuve certains professeurs. Je vous demande de passer votre chemin car vous ne trouverez rien d'autre dans ce master qu'une absence d'encadrement du mémoire, de l'incompétence surréaliste quant à la gestion des stages et globalement de l'organisation de ce master, une absence de communication avec l'équipe pédagogique et j'en passe. Etant démissionnaire à la fin du premier semestre, je prends régulièrement des nouvelles de mes camarades et je constate dans quelle galère et combats ils se retrouvent encore aujourd'hui. Si vous voulez souffrir et perdre votre temps, c'est par ici.

Par M. il y a 6 ans
Date d'expérience le 28/04/2017